Default Image

Made In France

Que se cache-t-il derrière le label “Made in France” ?

Cocorico, le “Made in France” à le vent en poupe ! 93% des Français estiment qu'un produit fabriqué en France et de meilleure qualité qu'un autre. 77% sont même prêts à payer plus cher pour un produit issu du territoire (1). Mais que signifie concrètement ce label ?

Les origines d'un label liées à l'actualité...

Difficile de dater précisément la notion de “fabrication en France”, tant le sujet est un vieux cheval de bataille commercial et politique. Mais le Made in France est revenu en 2012 sur le devant de la scène française avec encore plus de cœur à l'ouvrage. En cause ? La valorisation nécessaire du travail français dans un contexte de crise, mais aussi un besoin d'être rassuré dans une période abîmée par les scandales sanitaires et éthiques hors frontières que l'on connaît.

 

Mais pas d'obligation juridique

Si le “Made in France” fleurit sur toutes nos étiquettes, il n'y a pourtant aucune réglementation juridique. En France, aucun marquage de pays n'est obligatoire, sauf concernant la viande bovine, les fruits et légumes et les produits de la mer qui doivent mentionner leur origine, pour des questions évidentes de protection du consommateur. Le “label”, comme on l'appelle, est donc facultatif et volontairement apposé par le fabricant (qui peut être contrôlé). Et il a de très bonnes raisons de le faire : l'image de marque de son produit étant ainsi valorisée.

 

L'attachement aux valeurs françaises fait vendre

En effet, en simplement trois mots, le “Made in France” entraîne avec lui tout un savoir-faire français apprécié et jouant sur la confiance. Un produit fabriqué ouvertement en France, c'est : une bonne manière de tracer le produit, un gage de qualité, l'assurance que le fabricant respecte les réglementations en cours tant sociales que environnementales (droit du travail, taxe carbone...), et, enfin, la fierté de soutenir l'emploi français. Pour beaucoup, acheter français, c'est donc un acte citoyen.

Alors pourquoi se priver d'une telle mention ? Heureusement pour nous, si le label n'est pas exigé, ceux qui s'en servent ne peuvent pas faire n'importe quoi : des textes protègent le consommateur en sanctionnant ceux qui apposeraient des indications trompeuses.

 

Qu’implique un label “Made in France” ?

Paradoxalement, il faut savoir que les produits labellisés “fabriqué en France” ne sont pas forcément « faits » entièrement en France. Il existe un cadre qui permet ou non d'utiliser le label. On l'appelle la règle d'origine non préférentielle. Cette règle stipule que les entreprises sont autorisées à indiquer la mention “Made in France” sur un produit dans deux cas :

  • si la dernière transformation substantielle a été faite en France : “Une marchandise dans la production de laquelle sont intervenus deux ou plusieurs pays, est originaire du pays où a eu lieu la dernière transformation (…) ayant abouti à la fabrication d’un produit nouveau ou représentant un stade de fabrication important“ , selon l'article 24 du code des douanes communautaires.
  • Si au moins 60% de sa valeur ajoutée a été réalisée en France. Pour faire simple, une chemise faite à partir d'un tissu chinois peut donc être qualifiée de française, si la fabrication a eu lieu en France.

 

Des variantes pour plus de sûreté ?

Pour certains professionnels, la règle d'origine non préférentielle du “Made in France” n'est pas suffisamment exigeante. C’est pourquoi, ceux-ci se sont regroupés autour de labels aux exigences plus ou moins contraignantes. Parmi eux, le label “Origine France Garantie” est le label le plus strict existant sur l’origine française. Ses critères sont plus précis : 50 % du prix unitaire de revient doit être acquis en France. Le produit doit acquérir ses “carac­téristiques essentielles” en France. Celles-ci sont définies par un collège sectoriel d’experts. Enfin, un audit annuel de certification réalisé par un tiers agréé est obligatoire.

D'autres labels, plus locaux, ont également vu le jour, comme “Savon de Marseille”, “Produit en Bretagne”, “Alsace terre textile”. Des structures privées décernent leur sésame selon un cahier des charges qui correspondent à leurs valeurs. En revanche, nombreuses également sont les allégations commerciales non sanctionnées par un cahier des charges à respecter. Ainsi, “designed in”, “conçu en”, ou “confectionné en” n'offrent aucune garantie quant à la réelle provenance du produit.

 

Peut-on faire confiance aux labels ?

Trop de labels tuent le label, aurait-on envie de dire. Car dans cet océan de « mentions », il semble difficile de s'y retrouver et de savoir à qui faire confiance. Ainsi la fiabilité de l’origine française de nos produits peut aller de simples allégations commerciales contrôlables par les pouvoirs publics jusqu’à la certification par des organismes indépendants accrédités.

Pour l'entreprise, le choix est difficile : n'utiliser aucun label au risque de ternir son image ? Opter pour un label ambigu, mais pas réellement certifié ? Se frotter aux collèges d'experts privés, au risque de perdre sa mention tous les ans ? À nous aussi, en tant que consommateurs, de faire attention aux mentions utilisées, et de faire connaissance avec nos entreprises, si nous tenons à la qualité des produits « bien de chez nous ».

Privilégier le “Made in France”, c'est opter pour la qualité et soutenir les fabricants français face à la mondialisation. En revanche, pour être sûr de votre choix, ne vous laissez pas séduire par des termes ambigus : exigez la fiabilité en étudiant de plus près les labels qui vous affichés sur les produits !

Le “Made in France” investit la Foire de Lyon ! Cette édition 2017, labellisée Foire de France, sera en effet toute de bleu-blanc-rouge vêtue ! Sur place, 50 exposants seront heureux de vous faire découvrir leurs produits de fabrication française et leur savoir-faire. Venez découvrir le village “Made in France” et donnez du sens à vos achats !

(1) Ifop pour Atol

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pour recevoir toute l’actualité et les bons plans de la Foire de Lyon en premier !

 

Nos partenaires